RECHERCHEZ un ange, une prière

Le découragement


À tout instant vous pouvez être gagné par le découragement.

Alors, immédiatement dites-vous : « Ça va bientôt passer, c'est temporaire ! »

Réfugiez-vous quelque part en vous-même, comme si vous hiberniez, et restez là jusqu’à ce que vous retrouviez le souffle de la vie.

Le découragement, c’est comme l’hiver.

Mais après l’hiver revient le printemps !

Suivant les années, il vient plus ou moins tôt : quelquefois il vient très tard, mais il finit toujours par arriver.
C’est pourquoi il ne faut jamais complètement perdre espoir.

À un moment ou à un autre, l’élan, l’énergie reviendront.

Combien ont abandonné, juste quelques instants à peine avant que les forces du printemps ressurgissent en eux !

Et c’est dommage…

Ils allaient être enfin sauvés, mais ils n’ont rien pressenti du renouveau, et ils se sont laissés couler.

Donc, quels que soient vos tourments, ne laissez jamais s’assombrir complètement votre ciel intérieur.

Dites-vous : « Peut-être que tout n’est pas encore perdu, attendons quelque temps. »

Et, peu à peu, l’obscurité va se dissiper et le froid vous quittera."


Omraam Mikhaël Aïvanhov

Image : http://images-blogs-Dexter

2 commentaires:

  1. Bonjour mon amie,

    Quel beau blog ...des textes et images lumineux.J 'aime bcp venir te lire.
    Belle journée sous le signe d el 'optimisme.Amitiés Paty

    RépondreSupprimer
  2. L'image est très belle et les mots plein de sagesse!
    Oui m'dame, hauts les cœurs!
    Et je sais de quoi je parle pour avoir trop souvent baissé les bras!
    Tiens d'ailleurs, tu sais d'où vient cette expression?
    Moi je viens d'apprendre grace à la magie du net, que c'était en référence aux boxeurs, car quand ils baissent les bras pendant un combat, cela signifie qu'ils abandonnent!
    Bisous

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.