RECHERCHEZ un ange, une prière

La compassion, mais avec des limites.


En agissant en pensées et en actes
avec le coeur et la douceur
et en donnant de la compassion,
on oublie la
différence entre soi
et les autres.


Citation d'après un auteur inconnu


Cependant, il ne faut pas oublier que nous avons des limites lorsque nous aidons les autres, nous ne pouvons pas vivre l'épreuve à leur place.
Nous pouvons écouter, compatir, conseiller selon notre coeur, mais aussi accepter que la personne qui souffre fasse un autre choix que la solution qu'on pense être la meilleure pour elle.

Chacun a un chemin de vie à suivre, des expériences à vivre pour évoluer, et ce sera toujours SON histoire personnelle.
Pas la nôtre.

Réflexion de Josette Sauthier, copie interdite.



2 commentaires:

  1. la compassion est un outil a double tranchant , a un moment donné on doit décider: vivre sa vie ou celle de l'autre..Et a ce point précis peut surgir l'idée suivante:compassion oui, et compassion pour moi? Parce que tout commence lá.
    Tout commence par soi...Ce n'est pas une contradiction, c'est du bon sens.
    Sidoni.

    RépondreSupprimer
  2. Important d'être présent pour les autres mais ne pas tout se mettre sur les épaules... Chacun à ses problemes et nous avons besoin des autres pour nous aider à les surmonter mais pas pour les surmonter à notre place

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.