RECHERCHEZ un ange, une prière

Tu es responsable de ta contrariété.



Le ressentiment empêche de voir la réalité, de voir ce qui est 
 réellement, ici et maintenant.

Il en est de même lorsque tu te fâches contre quelqu'un. 

Le responsable de ta contrariété, c'est toujours TOI, même si c'est l'autre qui t'a provoqué, insulté ou méprisé.


L'attachement à l'idée que tu as de toi est ce qui te fait souffrir, et non pas le conflit, l'insulte ou le mépris.


Anthony de Mello

2 commentaires:

  1. je crois que ça beaucoup me plaire merci pour le lien ;)
    Nathalie Lerat

    RépondreSupprimer
  2. Cela est tellement vrai... Je suis moi même assez impulsif, et pourtant lorsque je ne prend pas à coeur une mauvais expérience, cela passe beaucoup mieux et je suis prêt à repartir

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.